Oyez, oyez l’histoire de Galavant !

Galavant, une mini-série médiévale ET musicale (saison 2 en cours de diffusion)

Recette :

  • Une dose de Robin des Bois
  • Quelques gouttes de Shreck
  • Des beaux morceaux de Monty Python
  • Une pointe de Kaamelott

  • Mélangez le tout (il faut que ce soit bien secoué !)

Et vous obtenez :

galavant

A déguster sans modération !

L’HISTOIRE

Le premier épisode s’ouvre sur l’image d’une plage et d’un bellâtre chevauchant un cheval au galop. Difficile de faire plus nunuche au premier abord. MAIS on rit déjà du décalage entre cette situation cucul la praline et la tonalité épique de la chanson qu’on entend au même moment : il y est question de légende, de héros, de cojones et de « cliché de conte de fée ». Le ton est donné.

vlcsnap-2016-01-24-17h47m54s370

Tandis que Galavant chevauche par monts et par vaux, tout le monde se met à chanter : les paysans, le forgeron, les marchands, les enfants, les gentes dames et même le gueux, prisonnier de son pilori. Pas de doute, il s’agit bien d’une parodie de comédie musicale. Et c’est déjà jubilatoire.

Le début de l’histoire ressemble à tout conte de fée qui se respecte : le héros doit secourir la princesse prisonnière de la plus haute tour d’un château. En fait, le méchant roi Richard a kidnappé l’unique véritable amour de Galavant et projette de l’épouser de force.

LA SÉRIE

Vous l’aurez compris, il faut s’attendre à entendre des chansons tout le temps, généralement accompagnées de chorégraphies balèzes et ridiculement ironiques. Si vous n’aimez pas les comédies musicales habituellement, ne passez pas votre chemin tout de suite pour autant : les paroles sont tellement drôles qu’on reste scotché.

Comme il s’agit d’une parodie, tout est exagéré et hilarant : des bruitages au caractère des personnages. Il y a par exemple un passage incroyable où les bourreaux doivent assurer un petit spectacle musical, parce que le roi Richard a fait exécuter tout le monde dans le royaume et qu’il ne reste plus qu’eux ! (oui, j’ai oublié de dire que Richard est tyrannique ET idiot)

galavant-weirdal-blogjpg-c41a96_1280w

Les moines qui ont fait « vœu de chant » (WTF ?!) – la vidéo en cliquant dessus !

MON VERDICT

Décomplexée, drôle mais intelligemment menée, voilà une série qui nous laisse le sourire au lèvres ! On éclate parfois tellement de rire qu’on doit appuyer sur « pause » et revenir un peu en arrière (OMG, j’ai failli dire « rembobiner », je suis officiellement vieille).

On s’amusera à repérer les clins d’œil aux différents films évoqués au long de mon article, et cela s’accentue même dans la saison 2, avec des allusions fréquentes à Game of Thrones notamment.

vlcsnap-2016-01-24-17h56m00s113

Extrait de Sacré Graal, des Monty Python

vlcsnap-2016-01-24-17h53m44s375

Il y a comme un petit air, non ?

L’ensemble est assez impressionnant de virtuosité : les musiques et les paroles, le jeu des
acteurs, les costumes… un travail énorme pour un rendu exceptionnel.coup_de_coeur

Je n’aurai qu’un seul « reproche » : les saisons sont bien trop courtes, on en veut encore ! (seulement 8 épisodes pour la première, et 10 annoncés pour la deuxième).

hellocoton bannière

Publicités

6 réflexions sur “Oyez, oyez l’histoire de Galavant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s