Bérénice : passion contrariée en alexandrins

L’autre jour sur un coup de tête, j’ai lu Bérénice de Racine. Il y a une explication toute simple à ce caprice soudain : le roman Titus n’aimait pas Bérénice traînait sur ma table de chevet depuis des semaines… je l’avais commandé sur un coup de tête (lui aussi) après avoir entendu un spot publicitaire à la radio, mais je ne parvenais pas à dépasser la deuxième page. En effet, dès l’épigraphe, Nathalie Azoulai cite Racine citant lui-même Suétone (en latin, donc) et je restais coincée là, incapable d’avancer tant que je n’aurais pas lu l’oeuvre originale.

J’ai donc remercié ce cher Racine d’être mort depuis plus de soixante-dix ans, puisque cela m’a permis, en quelques clics, de télécharger gratuitement Bérénice en format numérique.

Montage bérénice.png

L’HISTOIRE

Comme la plupart des pièces de Racine (et des tragédies classiques de manière générale), Bérénice puise son inspiration dans l’Antiquité : Titus, fraîchement promu empereur, doit renoncer à son amour pour Bérénice. Mais c’est l’empereur !  Il fait ce qu’il veut ! me direz-vous. Et bien non. Bérénice est une étrangère en plus d’être une reine. Deux énormes défauts du point de vue des Romains. Souvenez-vous de Jules César et de sa petite aventure avec Cléopâtre… bam ! assassiné ! (bon, je simplifie hein, mais je ne suis pas là pour faire un cours d’histoire antique). Pour couronner le tout, Antiochus aime Bérénice en secret depuis des années et brûle de le lui révéler.

Je sens bien que sans vous je ne saurais plus vivre,
Que mon coeur de moi-même est prêt à s’éloigner;
Mais il ne s’agit plus de vivre, il faut régner. (Titus, acte IV, scène 5)

Ah Rome ! Ah Bérénice ! Ah prince malheureux !
Pourquoi suis-je empereur ? Pourquoi suis-je amoureux ? (Titus, acte IV, scène 6)

Il y a dans la pièce énormément d’allusions à l’histoire romaine, et si elles parlent à la latiniste que je suis devenue, je sais pourquoi je trouvais les œuvres de Racine si indigestes quand j’étais au lycée. Je ne pouvais pas vraiment les comprendre, ou du moins pas complètement.

Reading Challenge 2016, pour la catégorie « un livre que vous aviez détesté dans votre jeunesse ».

L’ÉCRITURE

Cela faisait plusieurs années que je n’avais pas lu Racine, et j’ai été frappée par la beauté des alexandrins. J’ai lu presque toute la pièce à voix haute, un peu par amusement au début, pour « tester » ma capacité à dire les vers correctement, sans oublier les diérèses ni les liaisons, mais rapidement j’ai été emportée par la fluidité des alexandrins, épatée par la simplicité, l’évidence avec laquelle ils se déroulaient alors que je les découvrais.

Je me suis tu cinq ans, et jusques à ce jour,
D’un voile d’amitié j’ai couvert mon amour. (Antiochus, acte I, scène 2)

Bientôt, de mon malheur interprète sévère,
Votre bouche à la mienne ordonna de se taire.
Je disputai longtemps, je fis parler les yeux ;
Mes pleurs et mes soupirs vous suivaient en tous lieux.
Enfin votre rigueur emporta la balance.
Vous sûtes m’imposer l’exil ou le silence.
Il fallut le promettre, et même le jurer.
Mais puisqu’en ce moment j’ose me déclarer,
Lorsque vous m’arrachiez cette injuste promesse,
Mon coeur faisait serment de vous aimer sans cesse. (Antiochus, acte I, scène 3)

MON VERDICT

Imaginez Will Smith en Titus/président des États-Unis et Jennifer Lopez en Bérénice/princesse syrienne, modernisez un peu les dialogues, et vous aurez la comédie romantique de l’année. Des histoires d’amour contrarié, il en a plein les salles de cinéma. Un thème universel, donc, et ça fonctionne toujours.

Bérénice (Jean Racine, 1670) – 1506 vers

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions sur “Bérénice : passion contrariée en alexandrins

  1. T’es comme ça, toi. Sur un coup de tête, tu lis Berenice de Racine. Moi, sur un coup de tête, je dépense 100 euros chez Jacadi! Tu m’as tuée.
    J’ai beaucoup aimé ton billet 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s