Le bizarre incident du chien pendant la nuit (Mark Haddon)

L’HISTOIRE

Christopher Boone a 15 ans, 3 mois et 2 jours et souffre du syndrome d’Asperger (on le comprend, bien que l’auteur ne nomme jamais le handicap dont est atteint son personnage principal). Il vit seul avec son père et Toby, son rat apprivoisé. Il va dans une école spéciale, n’aime pas parler aux étrangers ni la couleur jaune. Il aime les mathématiques et les Milky Way. Il est une une sorte de Forrest Gump doublé d’un Sheldon Cooper.

Un jour, il découvre le chien de sa voisine, Mme Shears, raide mort dans le jardin (d’où le titre). Il décide de mener l’enquête pour trouver lui-même le coupable. Je me rends compte en l’écrivant que ça débute un peu comme une aventure du Club des Cinq... Sauf que le gamin est tout seul et que le chien est mort.

Difficile cependant de mener l’enquête quand on vit dans son propre monde, avec ses propres règles que les autres ne comprennent pas… mais ces investigations canines ne sont qu’un prétexte, et vont nous embarquer plus loin qu’on ne l’aurait pensé, et Christopher avec.

L’ÉCRITURE

L’histoire nous est présentée du point de vue de Christopher, dans une sorte de mise en abyme puisqu’on lit le livre qu’est en train d’écrire l’adolescent au fil de son enquête.

Le style épouse donc la pensée du jeune autiste : aucune fioriture, des phrases courtes, naïves. On devine que l’écriture de ce journal est un projet auquel l’encourage une éducatrice de son école ; Christopher s’applique ainsi à décrire toutes ses sensations, brutes et de façon assez exhaustive (ce qui peut lasser au bout de quelques chapitres).

Le jeune homme paraît par contre incapable d’identifier les sentiments ou les émotions – que ce soient les siennes, ou celles des autres. Il parvient parfois à en déduire certaines, grâce à l’analyse d’indices observables (un sourcil froncé, un soupir ou des cris).

qu_9782841116447

MON VERDICT

Classé littérature jeunesse (ou YA pour Young Adult, c’est plus hype), Le bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon est une lecture « facile », parfaite en guise d’intermède avant d’attaquer quelque chose de plus consistant.

Ce livre me fait penser aux blockbusters américains : on sait à peu près à quoi s’attendre, le style n’a rien d’exceptionnel mais il est efficace et atteint son but premier, le divertissement.

Reading Challenge 2016, pour la catégorie « Un livre dont l’un des personnages est handicapé.

Un mots, des titres n°38 proposé par Azilis : un titre comprenant le mot « nuit ».

Le bizarre incident du chien pendant la nuit (Mark Haddon, traduction Odile Demange, Pocket, 2005) – 345 pages

Publicités

2 réflexions sur “Le bizarre incident du chien pendant la nuit (Mark Haddon)

  1. Pingback: Challenge Un mot, des titres : les billets (session 38 : NUIT) | Azilis

  2. J’en ai énoooormément entendu parler, mais justement peut-être trop, et comme l’histoire (à première vue) ne m’emballe pas, j’hésite à le lire, j’ai peur d’être déçue… Mais je pense que je l’attaquerai comme lecture plus « légère », pendant les vacances par exemple 🙂 merci pour ton analyse !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s