On n’est pas couché (rentrée 2016) – Le Replay de la Semaine #6

On n’est pas couché – 27/08/2016

La reprise de mes émissions télé favorites fait partie de mes petits plaisirs pour vaincre la déprime de rentrée. Samedi dernier je ne voulais pas manquer celle d’ONPC, puisqu’elle marquait l’arrivée de Vanessa Burggraf, chroniqueuse remplaçant la non-regrettée Léa Salamé.

hexa_57c21f43620c6_1472339883

Les invités :

  • L’invité politique : Nathalie Kosciusko-Morizet.
  • Les invités journalistes : Antonin André et Karim Rissouli , pour leur livre Conversations privées avec le Président (recueil d’entretiens effectués avec François Hollande).
  • L’invité comédien n°1 : Pierre Deladonchamps, pour la promotion du film Le fils de Jean.
  • Les invités comédiens n°2  : François Berléand et Constance Dollé, pour la pièce de théâtre Moi, moi et François B.
  • L’invité musicien : Claudio Capeo, pour la sortie de son album.

Sans surprise, l’émission s’ouvre avec un Laurent Ruquier en grande forme (les calembours sont de sortie), et sur un petit rappel des différentes polémiques qui ont animé l’été : Pokémon go, le scandale Morandini, le burkini. Une évocation du dernier livre de Nicolas Sarkozy nous rappelle que cette saison sera placée sous le signe des présidentielles.

ob_b57036_2016-08-28-073822

Qu’en ai-je finalement pensé, de cette nouvelle chroniqueuse ? Et bien je ne suis pas convaincue du tout. Certes, elle donne l’impression d’une professionnelle sérieuse et engagée politiquement. Son élocution est clairement celle d’une journaliste (vous savez, cette façon si peu naturelle d’accentuer et de terminer ses phrases…). Jusque là, why not. Mais plus l’émission avançait, moins je l’appréciais : encore une qui adore poser des questions à rallonge, puis couper la parole dès que l’invité essaie de répondre. Certains louerons sans doute sa pugnacité face à NKM (elle s’est notamment fait remarquer en la traitant de menteuse), mais j’ai trouvé ça too much. Avec les autres invités, je n’ai pas du tout aimé sa façon de poser des questions en forme de réponse, ne laissant pas d’autre choix à ses interlocuteurs que d’aller dans son sens, ce qu’elle ponctuait régulièrement de petits « voilà » satisfaits.

onpc

J’ai au contraire beaucoup aimé retrouver Yann Moix, parfait dans son rôle. Figures de style, mots de plus de trois syllabes, annonce de blagues qui tombent à l’eau. Bref, fidèle à lui-même : le personnage qu’on adore détester. Quelques punchlines particulièrement drôles et efficaces.

Pierre Deladonchamps, que je découvrais, est pour moi le seul invité qui sortait un peu du lot : beaucoup d’humour et d’auto-dérision, malgré une tête qui évoque plutôt le cinéma d’auteur (« une tête de 1914 », selon Yann Moix).

En conclusion : contente de retrouver l’émission, mais pas emballée (voire déçue) par les interventions. J’espère que l’émission de la semaine prochaine me fera changer d’avis !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s