Troisième trimestre 2016 : bilan de mes lectures

Ce troisième trimestre correspond en grande partie aux vacances d’été, et donc à une période de lecture intensive (compulsive ?) ! Happée par le tourbillon de la rentrée, je n’ai pas pris le temps de poster ce petit récapitulatif plus tôt, mais mieux vaut tard que jamais !

2016-trimestre-3

Comme d’habitude, le classement que j’ai établi est parfaitement subjectif et personnel. Il est principalement basé sur mon plaisir de lecture. Cliquez sur les couvertures pour accéder à mes chroniques !  Les titres suivi d’un astérisque* m’ont été envoyés directement par les éditeurs.

  • Giulia Enders : Le charme discret de l’intestin (1/5)

le_charme_discret_de_l_intestin

étoile 1

En fin d’année scolaire 2015-2016, je ne sais pourquoi j’ai été prise d’une envie de non-fictions, genre qui ne m’avait pas vraiment intéressée jusque là. J’ai tout d’abord succombé à la tendance en entamant la lecture du best-seller de Giula Enders, dont on entendait parler partout ! Très emballée par les premiers chapitres, j’ai finalement abandonné assez rapidement. Le livre me tombait des mains. Et comme ne pas finir un livre fait partie des 10 droits inaliénables du lecteur (Daniel Pennac ♥), j’ai décidé de ne pas me forcer !

  • Aymeric Caron: Antispéciste (2/5)

antispéciste.jpg

étoile 2

Toujours dans ma période « non-fictions », j’ai aussi commencé à lire Antispéciste. Et lui aussi a fini par me tomber des mains. En fait, j’ai été gênée par son caractère très redondant, et surtout par les exemples plutôt capillotractés choisis par l’auteur. Au-delà de ça, j’avoue avoir été passionnée par les idées développées par Aymeric Caron (je pense que j’ai même un peu saoulé mon entourage au début de ma lecture) et il m’arrive fréquemment de faire référence à ce livre dans mes discussions. Un sujet passionnant donc, mais un livre qui n’est pas fait pour moi, et qui confirme au moins ma prédilection pour les romans.

ipod_el.jpg

étoile 3

Acheté à l’occasion de l’opération « le 12 août, j’achète un livre québécois », iPod et minijupe au 18e siècle est une découverte jeunesse très sympathique. Et comme je déteste laisser une collection incomplète, j’ai commandé les 2 tomes suivants dans la foulée (je viens tout juste de les recevoir, le Québec c’est loin) !

  • Monsieur le Prof : L’agenda de Monsieur le Prof* (3/5)

Monsieur-Le-Prof.jpg

étoile 3

Soyons honnêtes, cet ouvrage ne brille pas par la densité de son contenu. Ce serait presque même le genre de livre qu’on feuillette aux toilettes. Cependant, pour moi il vaut bien ses 3 étoiles car on passe un bon moment, rempli d’humour. Les profs se reconnaîtront dans de nombreuses situations.

sagesse des mythes.jpg

étoile 4

Une série vraiment bien conçue, divertissante sans tomber dans la vulgarisation facile.

ours écrivain couverture

étoile 4

Une fable moderne pas si absurde qu’il n’y paraît. Ce livre m’a fourni un sujet de conversation pendant plusieurs semaines, j’ai adoré en parler à tout le monde (et j’ai donc dû en saouler quelques uns au passage, là encore) !

  • Johanna Sinisalo: Avec joie et docilité (4/5)

avec joie et docilité.jpg

étoile 4

Ce roman de science-fiction comme je les aime (ambiance dystopie) a raté de peu sa 5e étoile : j’ai été un peu déçue par la fin, bâclée à mon goût. Il vaut le détour cependant, laissez-vous tenter !

  • John Tiffany, Jack Thorne et J.K. Rowling : Harry Potter and the cursed child (5/5)

Harry_Potter_and_the_Cursed_Child_Special_Rehearsal_Edition_Book_Cover.jpg

étoile 5

Le plaisir que j’ai eu à lire le « dernier Harry Potter » justifie amplement ces 5 étoiles (alors même que je l’ai lu en anglais, pour la première fois de ma vie) ! J’ai lu beaucoup d’avis mitigés voire négatifs à son sujet, mais pour ma part, j’ai vraiment retrouvé mes sensations de lecture d’adolescente, au moment où je découvrais « en direct » la série originale. Contrairement à certains qui se sont fait avoir par le marketing (à mon avis), j’avais compris à quoi m’attendre : je savais qu’il s’agissait d’une pièce de théâtre, et surtout non écrite par J.K Rowling. Je pense que ceux qui ont jugé ce livre trop mièvre et plein de bons sentiments ont un peu oublié l’esprit des premiers tomes, qui restent des romans pour enfants avec, quoi qu’on en dise, un petit côté « club des 5 » (en plus moderne, évidemment).

  • Daniel Pennac : Comme un roman (5/5)

comme un roman pennac

étoile 5

Dégoté par hasard au milieu d’une pile de livres d’occasion, Comme un roman est mon coup de cœur du trimestre. Cela faisait des années que j’en entendais parler, mais je suis finalement ravie de ne l’avoir découvert que maintenant, c’est à dire après quelques années d’expérience en tant qu’enseignante. J’ai été frappée par l’actualité du contenu, le livre semble avoir été écrit hier alors qu’il a déjà 25 ans !

Bilan  juillet/septembre : 10 lectures (dont 2 incomplètes), la confirmation de mon goût pour les fictions, et 2 catégories du reading challenge validées.

On se retrouve pour un dernier bilan en janvier 2017 (le blog aura 1 an) !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s