Bref, je fais de la gym.

Afin de pouvoir allier ces deux nécessités absolues que sont : manger du fromage (le gras c’est la vie) et rentrer dans mes jeans (ou en sortir sans pied de biche), j’ai pris la décision de faire de l’exercice.

En effet, d’après mon expérience personnelle, boire de la tisane drainage et élimination ne suffit pas (à mon grand regret). Ni d’ailleurs choisir un Coca light avec son Maxi Best-Of.

J’ai donc essayé de faire un peu de gym à la maison, mais étrangement, il y a toujours plus urgent (comme changer les piles de la télécommande ou me couper les ongles de pieds).

sport

OMG ! mais c’est moi !

J’ai aussi essayé de courir. Mais les éléments se sont dressés contre moi : pluie, froid, nuit. Pire :  le vent qui me rentre par les oreilles, quand ce n’est pas le chien du voisin qui menace de sauter par-dessus la barrière (le chien).

C’est donc pour cela que j’ai pris l’habitude, chaque mardi-dans-la-mesure-du-possible, d’aller transpirer et secouer ma couenne en compagnie d’autres filles qui ont visiblement pris les mêmes résolutions que moi.

paire-d-halteres-basiques-pvc

J’ai les mêmes.

Lors de ces cours de gym, je me place généralement au premier rang, ou presque. C’est mon côté bonne élève (à Poudlard j’aurais certainement été une Serdaigle) (un jour je vous parlerai de ma passion pour Harry Potter). Cela me permet de me concentrer sur les mouvements de la prof, mais cela demande de faire abstraction des filles qui sont derrière, aux premières loges de ma cellulite tremblotante. A ce jour je n’ai d’ailleurs pas encore réussi à développer de technique suffisamment discrète pour remettre ma culotte en place.

Ainsi, depuis environ un an et demi, j’ai appris la signification d’un tas d’expressions énigmatiques telles que « mambo tcha tcha tcha » ou « step touch !« . Je sais ce que je dois faire quand la prof annonce « kick » ou « on déroule« , et je frémis quand j’entends le mot « squat ».

98305885

Mais maîtriser le vocabulaire ne fait pas tout, et souvent, mon corps refuse de synchroniser mes bras et mes jambes. Et quand je pense avoir enfin compris la chorégraphie, on change de côté (donc on inverse tout, donc c’est le bordel) ! Quand la séance se termine, mes lunettes sont de travers et pleines de buée (le moment où je commence à transpirer des lunettes est un bon indicateur d’effort), mes cheveux se barrent dans tous les sens et mes cuisses crient grâce !

01-30-sport

Encore moi.

Je dois parfois me faire violence pour m’extraire de mon canapé quand vient l’heure « d’aller à la gym », mais je rentre toujours chez moi détendue, satisfaite et motivée ! Ma résolution pour 2016 sera donc de continuer mon cours de gym hebdomadaire + me mettre à courir au moins une fois par semaine (soyons raisonnables dans un premier temps).

Mens sana in corpore sano = Un esprit sain dans un corps sain. (Juvénal, IIe s. ap. J.C.)

 

Publicités

7 réflexions sur “Bref, je fais de la gym.

  1. Coucou! C’est ta maman qui m’a conseillée de faire un tour sur ton blog. Je l’ai rencontrée sur Hello Coton (on fait des rencontres torrides sur HC)
    Bref, j’ai bien ri effectivement! Je suis deg quand-même. Comment ça, boire du Coca Zéro avec son maxi Best of ça compte pas?

    J'aime

  2. Pingback: Mes petits plaisirs de rentrée – Forty-five crafts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s